Test – Atelier Ryza

Dans les séries qui sont la depuis longtemps et qui s’offrent de nouveau opus, le studio Gust nous offre les Atelier. Une série qui compte plus d’une vingtaine d’épisodes et qui n’est pas près de s’arrêter là. Il faut savoir que la série est un succès a chaque opus au Japon et vu la difficulté pour nous d’obtenir certain de ces titres… Voir Atelier Ryza dans nos contrées est une chance ! 

Le changement !

Il faut savoir que Atelier Ryza a été annoncé comme l’épisode qui couperait avec la série et donnerait un renouveau a la franchise vieillissante. Le bémol dans tout cela est que le titre ne profite pas de cela pour s’offrir un sous-titrage français et oblige donc le joueur à prendre la langue par défaut : l’anglais. Mais bon rien d’insurmontable !

On retrouve donc Ryza qui va nous faire vivre son quotidien. Sauf que voilà, la jeune fille vit sur une ile ou une règle prime : ne pas s’éloigner du village. Mais Ryza n’est pas là pour rester en place. Et ces donc avec ces deux amis qu’elle décide de partir a l’aventure et réaliser ces rêves. Sauf que voilà, rien ne se passera comme prévu et elle se retrouvera mêlée à l’histoire de son ile et devra tout faire pour la sauver. Heureusement, pendant son aventure, elle rencontrera de nouvelles personnes liées de près ou de loin à notre intrigue principale.

Si raconté comme ça, le pitch de base ne donne pas envie, le titre aura aussi du mal à nous mettre dans le rythme avec pas moins d’une dizaine d’heures de jeux avant de réellement voir le potentiel de celui-ci. La seconde partie du titre par contre est ben plus prenante avec pas mal de révélations en tout genre ou le soulèvement de questions encore jamais posé dans la série sur l’éthique de l’utilisation de l’alchimie.

Pour le reste, on est loin du vrai renouveau. On doit toujours augmenter notre attachement à l’autre membre du groupe pour avoir accès à certaines scènes du jeu et ces dommages, car cela est mis en place uniquement pour augmenter la durée de vie. Ceux se prenant aux jeux adoreront cela. Les autres ne prendront par contre pas la peine de faire cela pour tous les personnages.

Une pincée de cela…

Bon maintenant que l’on a fait un point histoire, parlons du coeur du titre, l’alchimie ! Ce mode est obligatoire pour avancer dans l’histoire donc autant dire que si vous n’accrochez pas, vous passerez votre chemin. Comme toujours, vous aurez des recettes offrant divers résultats. Vous pourrez entre autres forger des équipements, des objets … Mais pour tout cela, il faudra des matériaux. À vous donc de partir à l’aventure et fouiller tout ce qui se trouve sous votre main ou encore dérouiller des monstres pour récupérer de précieuses ressources. Chaque matériau se récolte avec le bon outil encore une fois, donc a vous d’avoir celui-ci pour ne pas vous retrouver dans l’incapacité de le récupérer et vous demander de faire des allez retour inutile.

Plus vous avancerez dans l’histoire plus votre alchimie sera complexe. À vous donc de prendre votre patience avant de pouvoir combler l’entièreté des cases lors d’une création. Mais mise appart ce point, vous trouverez toujours du plaisir a créé de nouvel objet, découvrir de nouvelle recette, en fusionner…

À la baston !

Comment parler de Atelier Ryza sans parler d’un réel changement ? Le titre fait part belle à son système de tour par tour et offre enfin des combats en semi-temps réel bien plus prenant et tactique. Car si vous ne vous décidez pas rapidement à attaquer, votre ennemi lui n’attendra pas et vous attaquera une fois qu’il arrive au bout de la jauge de temps. À vous donc de décider rapidement et judicieusement.

Les combats vous demanderont aussi de faire gonfler une jauge d’AP grâce à divers coups classiques. Ceux-ci vous serez utile pour lancer de plus gros sort aux ennemis. Attention seulement, cette jauge est liée a tout le groupe et pas a un personnage. À vous donc de bien choisir vos actions encore une fois.

Ajoutez à cela vos alchimies au combat et ben d’autres possibilités et vous avez ici un titre assez complet et exigeant !

Finalement, que dire de plus ? Le titre n’est plus un open world et c’est dommage, mais au vu des graphismes bien plus fins d’Atelier Ryza, on ne peut que comprendre. Le titre vous frustrera, ravira et vous donnera tout ce que vous demandez si vous en avez la patience. Mais on voit l’effort fait par le studio pour offrir un vent de fraicheur à la série qui en avait bien besoin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :