Test – Baldur’s Gate III

Dans les séries d’anthologies qui ont marqué pas mal de joueurs, Baldur’s Gate revient souvent. Et quand Larian Studio avait annoncé travailler sur le 3e opus, autant dire que les fans on à la fois été surpris et rassurer quand on sait ce que fait le studio. Donc c’est dans ça version Early Acess et sur Stadia que nous avons pu attaquer le jeu. Retenez qu’un nouveau test sera mis en ligne à sa version finale. Le titre n’offrant qu’une partie de son potentiel actuellement. Mais quel potentiel !

Un long tuto…

Baldur’s Gate 3 nous offre actuellement uniquement que le premier acte. Et celui-ci est souvent connu comme étant un gros tuto qui place le joueur au centre de la Lore. Et bien en état, attendez-vous a pas moins de 20h en ligne droite pour en venir à bout. Oui, 20 heures pour un prologue. Ce qui est énorme quand on compare les autres productions a ce stade.

Le pitch vous placera dans un premier temps dans un vaisseau ou d’étranges expériences sont faite à coups d’infection de larve. Ce qui vous conduira petit à petit à vous apercevoir que les personnes infectées arrivent à se reconnaitre. Mais cependant, chance a vous, la larve n’a pas l’air de faire effet totalement. Et le vaisseau est aussi au passage attaqué. Rapidement, après quelques tutos, vous allez vous retrouver avec un petit groupe à quelques jours de la porte de Baldur. Mais ce n’est pas votre priorité. Pour l’heure, vous devez trouver un soigneur afin de vous enlever le mal grandissant en vous.

La ou se baldur Gates marque c’est par sa mise en scène propre au studio Larian. on retrouve des situations parfois sérieuses au avec de l’humour ce qui allège pas mal le ton de l’intrigue. Dans tous les cas, on prend du plaisir à parcourir le titre.

Des dés !*

Le gameplay est propre au jeu de tactique vos choix et compétence sont assez libre. Mais comme tout JDR qui se respecte. Attendez-vous souvent à avoir des choix qui impacteront ou non l’avance. Suivant votre archétype de personnage, vous aurez le choix de faire X ou y choses. Mais tout se règlera aux dés. À vous donc de choisir de tester votre skill ou non et parfois vous mettre en mauvaise position. Ce qui nous est arrivé… À chaque fois.

C’est quand même beau. 

Le titre offre un créateur de personnage assez pousser avec pas mal de choix de race qui impacteront directement votre aventure. Mais en dehors de cela, on ne peut nier que le jeu envois du lourd graphiquement et fourmille de détaille de tout les côtés. Ce qui est à noter ! On prend du plaisir à voir des détails parfois inutile, mais prenant.

On ne va pas se mentir, au stade où en est le jeu, le titre est magnifique et prenant. Si le titre souffre cependant de nombreux bug, on ne peut que se rappeler que l’on est sur une early accès qui offre déjà autant de contenu que divers jeux au stade final. Un must have a avoir dans sa collection a sa sortie.

 

0 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :