Test – Dark Devotion

Dark Devotion est un des titres indes que l’on aime suivre depuis son annonce sur Kickstarter. ( 30 000€ réuni pour 20 000 backers.) Le titre est tout droit issu de l’imagination torturée de 5 français qui avec cette réussite était attendu au tournant. Du coté influence, on ressent énormément la série des Soûls et donc on sent que le titre va être punitif comme on aime. Mais attention, on n’est pas ici dans une Xeme copié d’un soûl like en 2D, le titre va puissent ces mécaniques dans énormément de titre différent. Et c’est ça que l’on aime. 

Une histoire bien construite. 

Dark Devotion nous place dans la peau d’une nouvelle recrue de l’ordre des Templiers. Et basiquement, votre rôle est de combattre le mal et autres monstruosités se dressent devant vous afin de faire revenir la lumière. À vous donc de partir à l’aventure à travers des contré dangereuse pour mener à bien votre mission divine.

Pour en apprendre plus sur l’histoire, à vous de partir à la recherche du lore dissimuler à travers tous les titres car rien ne vous sera donné facilement. La grande force de tout cela viendra aussi que le titre est soigné dans son design et donne véritablement l’envie d’explorer plus pour en savoir plus. Accompagné tout cela d’une bande-son qui colle parfaitement à votre aventure et vous avez un mix qui se laisse découvrir et apprécier entre 2 anti dépresseurs.

Dépaysement dans les ténèbres. 

On garde cependant une construction classique des zones du jeu. On aura donc plusieurs grandes zones découpées en plusieurs parties avec divers mid boss et un boss final de zone. Pour venir à bout de tout cela, on retrouve toutes les mécaniques classiques d’attaque et d’esquive avec cette foutue jauge d’endurance toujours trop courte que pour profiter facilement du titre. À vous donc de faire attention à celle-ci pour ne pas vous retrouvez dans le mal.

Ajoutez à cela un certain délai sur vos attaques et vous avez une frustration constante lors de votre apprentissage. Si au début le titre semble punitif à souhait, on prend rapidement en main le titre et on se rend rapidement compte que nos reflexe sont mis à rude épreuve et que l’on ne peut en vouloir cas nous-mêmes d’une erreur d’esquive ou d’attaque trop rapide.

Pour vous aider dans votre progression, sachez que les âmes ici sont remplacées par de du foie. Celle-ci sera votre seul moyen de vous améliorer. Pour ce faire, vous devrez trouver divers autels afin de les dépenser ou simplement vous soigner. Attention, ces points de foie seront aussi une monnaie importante pour trouver de nouveau passage cacher dans votre aventure. Car oui Dark Devotion emprunte aussi des mécaniques au Metroidvania et autres. On est sur un titre bien plus complet que ce qu’il ne montre en surface.

Finalement, malgré que le titre n’est pas de menu de pause (oui bizarre) et qu’il y ait quelques frustrations sur la perte de la totalité de son loot ou de son foie à chaque mort. Le titre est agréable à faire et offre une expérience certes pas unique mais qui passe bien le temps et les nerfs. À force de pratique, le titre est tout bonnement bien pensé et lisible à tout moment dans les patterns des ennemis et Boss, ce qui est plutôt rare dans les titres en pixel art. En gros, un must have pour les amateurs du genre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :