Test – Dreams – La création avant tout…

Dreams est bien l’un des titres que l’on attendait depuis longtemps. Si initialement, le titre nous a été présenté en tant que démo technique des possibilités sur PlayStation 4, il fut réellement présenté lors de l’E3 2015 comme le plus gros projet du studio Media Molecule. Et des années plus tard le voila enfin, le plus gros bac a sable existant sur PlayStation est enfin la pour tout le monde et non plus en early access. 

De la patience. 

Lors de sa sortie en avril 2019 en Early access, Dreams n’avait pas séduit énormément de joueurs à travers le monde et cela est logique, le titre n’était pas encore dans sa face de pure commercialisation, mais plutôt de présentation aux joueurs pour recueillir d’information et améliorer celui-ci pour une sortie globale. Et aux suites du premier regard, tout le titre fut comparé à un ancien titre abandonné de Microsoft. Mais la différence entre les deux est que Dreams est un outil complet de A à Z. permettant de créé toutes les idées des joueurs et ce sans pour autant utiliser des assets de base. Votre idée, votre jeu, votre monte.

Si pas mal de monde l’on initialement comparé a LittleBigPlanet, il n’en est rien. On est ici sur un titre qui va bien plus loin à tous les niveaux. À vous de créer vos envies. Si vous voulez créer un film, faites-le. Un jeu, faites-le. Une image animée, faites-le… Vos idées sont le début de votre création. Dreams est pour nous un outil ultra puissant pour les jeunes créateurs voulant créer une démo d’un titre plus grand et le mettre à disposition du monde pour recueillir des informations. On n’est ici sur un des outils les plus puissants et ouverts jamais vu sur console.

Pas facile à prendre en main.

On ne peut que vous le conseiller, mais le tutoriel présent dans le titre sous forme d’une aventure est quasiment obligatoire pour comprendre tout ce que le titre peut vous offrir.

Ne passez pas à côté sans quoi vous ne comprendrez pas la logique du titre. Dreams utilise aussi un système de scripting présent dans pas mal de moteurs de jeux demandant de relier par exemple une boite à effet à un élément et ainsi de suite pour obtenir l’effet souhaité. Et autant dire que vous allez rapidement vous arracher des cheveux au début si vous n’avez pas des connaissances de base en gamme Loïc.

Mais rassurez vous après quelques heures d’apprentissage cette partie se fera plus naturellement et vous comprendrez rapidement quoi faire avec tout cet univers de possibilités. Si le studio nous disant que le tout était une progression naturelle, en vérité, c’est totalement différent. Les outils mis en place pour créer des personnages, animations, effet, musique sont assez complexes au premier regard à prendre en main. Attendez-vous à passer de nombreuses heures d’échec dans la création.

Des fonctionnalités illimitées.

Ne vous attendez pas avec Dreams à réaliser des productions dignes des plus gros studios AAA. Mais à pouvoir mettre en place une version plus d’essais. Cependant, on ne dit pas qu’il n’est pas possible de créer un jeu complet. Cela est tout à fait possible dans les limites du soft. Pour allez plus loin, on dira que Dreams est une bonne base avant de passer sur des moteurs professionnelle et la tonne de plug-ins liés.

La force de Dreams est d’offrir tout en un. Idem du côté objet. Si le studio en offre une flopée, les autres joueurs peuvent aussi en créer et les mettre à disposition de tout le monde. Et pourquoi pas vous ? Vous aussi avez donc la possibilité de créer des objets, musique et autres afin de les offrir aux autres.

Tout est mis en place on le rappelle pour vous offrir tout ce dont vous avez besoin jusqu’a vos propres voix et son dans le titre en les importants. Il est cependant dommage de ne pas pouvoir modéliser sur PC et les importer dans Dreams. Le soft et la PS4 ne supporteraient surement pas des objets avec trop de polygones.

On est aussi là pour jouer. 

Dreams est aussi un univers de partage. Et vous trouverez aussi toutes les créations des autres joueurs a dispositions d’un hub ultra plein a craqué de pépite et essais. Entre les possibilités créées par le studio lui-même ou des milliers de joueurs. Vous aurez de quoi vous perdre dans tout ce qu’il est possible. Cependant, on regrette le manque de claret du catalogue mélangeant un peu tout et souvent des essais de joueurs sans réel intérêt.

Cependant, on notera que les temps de chargement pour essayer les titres sont extrêmement courts et vous permettra de passer d’un titre à un autre sans attendre.

Finalement, on conseillera Dreams plutôt aux personnes voulant plonger dans la création ayant peu ou pas d’expérience avant de ce lancer dans des softs plus complexes. Dreams est une base pour tout futur créateur en herbe manquant d’expérience. 

Dreams
Overall
8/10
8/10
  • Note - 8/10
    8/10

Dreams

On conseillera Dreams plutôt aux personnes voulant plonger dans la création ayant peu ou pas d’expérience avant de ce lancer dans des softs plus complexes. Dreams est une base pour tout futur créateur en herbe manquant d’expérience. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :