Test – Project Cars 3

Dans la série des jeux de simulation sportive, il y en a un qui se la joue bien souvent discret. Je parle bien sûr de Project CARS qui nous revient avec sont troisième opus. Autant dire que cela risque de faire mal au titre s’il ne se montre pas à la hauteur avec ce qui arrive en face. Mais voyons avant tout ce que Slighty Mad Studios nous propose ! 

Le bitume pour terrain de jeu. 

Si PC2 avait fait pas mal de bruit et avait dérangé pas mal de joueurs, il était logique de PC3 soit attendu au tournant avec des améliorations et des ajouts. Mais Voila, on remarquera rapidement que le titre souffre encore de stabilité et de peaufinage. Si vous aimer les courses avec pas mal de conclure et une météo dégueulasse, le titre arrivera dans ces retranchements et ne sera plus trop ou il en est. Les textures vont mal se chargée et le titre se mettra a avoir de grosse chute de FPS. Sans parler des nombreux clipping présent à tout va. On a ici un titre qui aurait mérité d’être peaufiné encore quelques mois.

Sur PS4 pour le titre, on voir que le LiveTrack 3.0 qui est la pour offrir la météo dynamique et la gestion de l’eau au sol par exemple est un peu bancal et provoque a lui seul des gros ralentissements ou des rendus graphique catastrophique. Cependant, si vous désactivez cette météo dynamique et jouez en plein soleil avec des adversaires loin derrière vous ou simplement non présents. Le titre offre son plein potentiel de simulation et se voit un poil perfectible.

Mais attention les amateurs de simulation pure seront déçus. Car toutes les gestions de collision ou autre dégât passent au rang du jeu d’arcade et ne sont pas réaliste du tout. À vous donc les joies de foncer ont tout ça sur les adversaires sans avoir de grosses répercussions. On voit aussi que les arrêts au stand et la gestion du carburant ont disparu. Cela rend les courses plus rapides, mais enlève ce sentiment de simulation et de notification en pleine course. De plus certaines disciplines ont aussi été totalement enlevées du titre comme les modes rallye. Dommage.

Le contenu pour sauver la course. 

La ou Project Cars 3 sauvent les meubles c’est qu’il propose pas moins de 201 voitures de tous les genres. Sans compter le nombre de circuits comptant parmi certains des plus cultes au monde. On a de quoi faire pendant longtemps. Et pourquoi ne pas en profiter avec le mode rival ? Une sorte de défis en ligne qui permet de faire la course via un ghost.

Ajoutez à cela tous les modes de jeux disponibles et les 30heures pour venir à bout du solo et vous avez de quoi tenir longtemps avant de vous mettre sur une autre grosse sortie du genre. Vous avez de quoi tenir un bon gros moment. Finalement, Ce PC3 n’est pas la référence du genre, mais il est là pour montrer que le studio s’améliore en offrant d’une part un contenu de masse avec une bonne expérience quand les conditions de jeu sont bonnes. Cependant, on ne peut que conseiller sa version PC plutôt que la version console.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :