Test – Stranger of Paradise Final Fantasy Origin

0
53

Dans la série des jeux à peine annoncé et peu attendu, on a droit à Stranger of Paradise : Final Fantasy Origin. Un titre et une démo qui avait surpris tout le monde avec son esprit très souls sans en être un. Un Spin of du tout premier Final Fantasy qui va devoir mettre la barre haute pour s’en sortir.

Ce n’est pas un Souls, mais pas vraiment un Final Fantasy.

Derrière le titre, on retrouve l’équipe qui a travaillé sur Nioh. Donc on s’attend à un jeu ultra punitif et qui va en faire ragequit plus d’un. Sauf que pas du tout. Enfin si en partie. Je vous explique.

Le titre est totalement un jeu d’action avec des milliers de loot. Mais ce déroulant en parallèle de la toute première Final Fantasy. On n’y retrouve pas les guerriers de lumière, mais quatre guerriers pensant l’être à cause de leurs cristaux noirs qui les ont mis en relation. Leurs buts ? Vaincre Chaos.

Une obsession qui pousse le personnage de Jack a tout rapporté en cas cela au point ou ça en devient parfois ridicule. Vous l’avez donc compris, notre aventure a un seul et unique but, vaincre Chaos… Enfin si celui-ci existe.

Niveau narration, le titre en fait le strict minimum et parfois nous plonge dans des cinématiques au graphisme assez moche, ce qui ne rend pas hommage à la série Final Fantasy. Et si l’on oublie aussi divers discutions entre les personnages étant à côté de la plaque. Cependant, on nous offre un nouveau regard sur le premier FF et nous offre aussi des nouveaux éléments inédits que l’on n’eût auparavant jamais eu de réponse.

Un gameplay qui fonctionne sans plus.

Niveau gameplay, vos personnages pourront apprendre différent Job au fur et à mesure de l’aventure et cela est vraiment prenant. Mais le souci viendra des lots. Le jeu en propose bien trop et on passera beaucoup trop de temps à modifier notre arsenal. Ce qui est dommage pour un titre mettant pas mal en avant l’action et l’exploration des donjons.

À titre de comparaison avec nioh du même studio, Stranger of Paradise Est bien plus facile et propose même des options de difficulté. Autrement dit, tout le monde pourra parvenir à la fin du jeu.

Finalement, Team Ninja offre ici un bon jeu, pas sans défaut. Mais pouvoir avoir un spin-off officiel à Final Fantasy Origins est un must de tous les côtés. Sans oublier que la gestion des personnages est bien plus poussée que dans 1 Nioh. On a ici un bon Souls Like plus grand public et plus prenant. 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici