Test – The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III 

S’il y a des séries qui ne sont pas très connues en Europe, c’est à cause des mastodontes que sont Square Enix et autres. Et pourtant, le studio Falcom a lui aussi ces petites séries qui sont là depuis très longtemps. D’une part, on trouve la série d’YS et de l’autre les The Legends of Heroes. La différence ? C’est que la série qui nous intéresse ne reboot pas son univers a chaque opus, mais le fait grandir petit à petit afin de lui offrir une diversité et une complexité plus grande. Pour ceux étant totalement passés à côté de la série, celui-ci risquerait bien de vous faire plonger dans du bon gros JRPG des familles ! 

Commencer par le 3 ?

Sachez avant tout que des versions remastérisées du 1 et 2 existent sur PS4, mais ne possède pas de traduction FR. Le 3 lui en revanche a bien droit à une bonne grosse traduction grâce à un changement d’éditeur en cours de route. NISA étant maintenant derrière, les anglophobes pourront enfin gouter à Trails of Cold Steel ! Si le titre vous intéresse malgré tout et que vous ne voulez pas vous coller 2 opus bien mastoque en anglais, on vous récap en quelques micros ligne l’intrigue.

Trails of Cold Steel se passe a une époque différente d’autres jeux de la saga voir en parallèle par moment. La série nous conduit donc sur le continent de Zemuria. Un continent qui a droit à sa Lore et ces héros. Si, d’un jeu à l’autre vous aurez droit à divers héros, ceux-ci ne sont cependant pas absents à l’opus suivant, vous les recroiserez. Et dans tout ce fouillis, vous prendrez le contrôle de Rean Schwarzer, qui a avant été un élève de la classe VII avant de devenir plus tard professeur. De là, notre héros fera ces marques jusqu’à devenir un héros de guerre. Sauf que voilà, les conflits ne sont pas pour autant terminés et vous allez devoir reprendre du service.

Si dit comme ça, cela ne donne pas envie, il faut savoir que la série donne tellement de Lore et d’information qu’il nous faudrait un dossier complet pour résumé toutes l’intrigue. Rassurez-vous, cet opus vous donnera aussi des informations sur le passé et donc vous pourrez rapidement faire des liens et découvrir ce que vous n’avez pas vu.

De plus le titre offre une encyclopédie permettant de voir les évènements dérouler dans les autres jeux de la série qui pour certains n’ont jamais quitté le japon !

Ça parle… Beaucoup…

On vous le dit d’avance, attendez-vous a plus de 40h de jeu pour voir la totalité de celui-ci. Si le titre offre après une bonne phase d’apprentissage de la liberté, on se retrouve rapidement a être dirigé par celui-ci vers la ou il veut que l’on aille. Et c’est dommage tant les anciens opus offraient bien plus de liberté au joueur. L’histoire est certes prenante, mais avoir plus d’action et de liberté aurait été un must non négligeable.

Heureusement, le titre ne vous oblige pas à tout faire, vous avez le choix ou non de faire les requêtes proposées. Mais si vous voulez allez directement a l’objectif, vous pouvez. Mais sachez que ces dans le contenu annexé que le titre offre le plus d’information et de petit plus. Sans compter que le titre vous offrira aussi d’autres activités annexes comme la pêche (tout RPG a de la pêche !), un jeu de cartes, photos… toutes mises çà et là pour un peu stopper votre aventure et vous offrir autre chose a faire. LE tout mis bout à bout donne au titre tout ce que les fans attendaient en mieux.

Finalement, le titre offre donc une grosse dose d’aventure mixée à un système de combat au tour par tour bien tactique. Le petit bémol viendra qu’il n’est pas graphiquement comparable aux jeux du genre, le titre accuse quand même d’être sorti en 2017 au japon avant de voir le jour chez nous.

Pour le reste Falcom nous offre un titre accrocheur et prenant avec un contenu renversant ! De quoi ravir les fans de JRPG ! On ne peut que vous le conseiller si vous avez pas mal de temps devant vous avant de grosses sorties !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :