Test : Casque HyperX Cloud III Wireless

0
109

On ne présente plus le casque de chez HyperX, si le Cloud II a été pendant des années la plus grosse référence joueurs. Avec le temps, d’autre marque on réussis à prendre leurs marques et pousser HyperX à sortir une mise à jour de son casque Best Seller. Voyons ensemble si cela lui est bénéfique ou non. 
(On précise avant tout que le casque a été comparé à un Epos H3PRO )

Le retour du roi ? 

Avant tout, on peut déjà parler de quelques petites modifications comparées au Cloud II ! On notera que les haut-parleurs on été modifier et que le micro a subit un jolie lifting. Du côté global de son désign, on voit pas mal de changement tout en restant proche visuellement afin de garder l’image globale du Cloud. De plus, le casque se voit enfin compatible avec NGenuity qui gère tous vos périphériques de la marque connectée. Ce qui est plutôt sympa quand on sait que le casque embarque du 3D DTS.

Le casque est disponible de son côté depuis quelques mois au prix de 179,99€ mais trouvable moins chère sur divers stores. Oui, le prix pique un peu, mais si on est sur la qualité de HyperX, on ne changera pas de casque dans 3 mois.

Design.

On retrouve un design globalement similaire au Cloud II qui ne choque pas et qui permettra à n’importe qui de reconnaître le casque du coin de l’œil. Surtout que celui-ci est disponible en deux couleurs. L’iconique Noir et Rouge ou Noir. On notera que l’ensemble est un poil plus arrondi et offre un mélange non-dérangeant de plastique et d’aluminium. Oui, la charnière est toujours en métal, ne vous inquiétez pas.

En gros, on a l’impression d’avoir un casque mieux fini et plus épuré. Cela ne plaira pas à tout le monde et pourtant, il parait bien plus solide que par le passé. Surtout si on regarde au niveau du micro qui est certes plus gros que par le passé, mais intègre directement le filtre anti pop. Adieu moumoute qui se retirait tout le temps.

Prise en main. 

On ne va pas se mentir, une fois sur la tête, on a énormément de confort. Le poids est assez bien répartit pour ne pas se faire ressentir après une bonne heure de jeu. Cependant, je le trouve plus lourd que mon Epos. Cela ne m’a pas empêché de le garder plusieurs heures d’affilé et oublié qu’il est présent.

Sauf peut-être au niveau de la chauffe globale. Le casque a une trop bonne isolation ce qui fait que nos petites oreilles ont un peu de mal par moment à ne pas respirer. Et bon, on sait ce que ça donne quand on oublie de faire respirer tout ça… On transpire !

Pour le reste, on notera qu’il est assez souple que pour convenir a tout le monde. Le casque s’adaptera facilement à toutes les morphologies et ça, c’est top !

Connectivité. 

Du côté de sa connectique. On retrouvera un dongle et un câble USB-C. Le casque peut tout à fait fonctionner en filaire via un USB ou passer en sans-fil via son dongle et uniquement celui-ci. Alors on a essayé par tous les moyens de voir s’il était possible de s’en passer. Sans succès. Alors peut être que l’on s’y prend mal ??

Le dongle cependant est une arme ultime pour les joueurs PC/Console/Smartphone. Car si le casque est officiellement un casque PC. Il est aussi tout à fait compatible console ! Oui, on branche le dongle et c’est partit ça fonctionne avec tout ! On a testé sur PS5, PC, XBOX, Smartphone et tablette. Et ça fonctionnait très bien !

Seul, bémol est que le casque n’a toujours pas de doubles connexions. Et que sa suite logicielle est très limité. On aurait voulu pouvoir relier le casque à deux périphériques en même temps pour profiter au maximum de celui-ci. Ou encore pouvoir lui donner plusieurs profile via la suite pour quand on passe du PC a la console. Mais soit à voir si le futur corrigera cela.

Audio. 

Du côté de l’audio, pas grand-chose à dire. Le son est quant à lui très bon même s’il manque un poil de punch globalement. Mais en soit, il retranscrit bien les aigus et basse. On aurait cependant voulu pouvoir les booster par moment. Ce qui aurait permis d’avoir de meilleures sensations en vidéo ou dans les gros jeux de guerre. Mais en soit. Il correspond bien a l’attende des joueurs.

Du coté micro. La par contre, HyperX a encore du chemin à faire. Le micro est de bonne facture, envois une voix claire. Mais à du mal à capter pas mal de son par moment et encore plus les sons en S. Il n’est pas mauvais, mais faite bien attention à votre prononciation si vous ne voulez pas avoir divers soucis ou le micro décide de ne pas vous entendre.

Finalement, le cloud II a trouvé son remplaçant avec le Cloud III. On est sur diverses petites mises à jour qui perfectionne l’ancien modèle. Mais on aurait espéré par moment mieux. Rien que de pouvoir avoir des profils sur le casque et un meilleur micro l’aurait rendu intouchable face à la concurrence de plus en plus rude. HyperX nous montre encore une fois qu’ils sont toujours présents et qu’ils n’abandonneront pas ! On a hâte de voir la prochaine évolution !