Test – Everhood: Eternity Edition

0
184

Everhood est un jeu au visuel simple et au gameplay addictif. Entendez par là que vous allez rapidement en avoir plein les yeux et les oreilles. Ce jeu de Rythm est une aventure originale comme on en voit peu. 

Under … Tale ? 

Oui, Everhood rappellera directement Undertale autant dans son design que dans sa narration. La seule différence ici est qu’Everhood est avant tout un jeu qui transpire l’amour pour la musique et les jeux du genre.


Au début du jeu, vous allez contrôler un pantin à qui l’on a volé un bras. C’est dans ce délire que vous allez partir à l’aventure et apprendre les bases du jeu. Cela rapellera rapidement les divers Klax, Guitar Hero ou encore Dungeon of the Necrodancer. En gros, le principe est simple : vous pourrez déplacer votre personnage sur différentes Frets et sauter. Voilà voilà… Vous avez le gameplay.

Alors, oui, cela paraît simpliste au possible et pourtant rapidement, le jeu nous montre qu’il sera exigeant et demandera des réflexes de ninja. Mais pas de panique si vous êtes mauvais au jeu du genre et que vous adorez malgré tout. Le titre est ouvert a tous avec un système de difficulté ajustable à tout moment. De quoi profiter d’une tracklist d’exception.


Mais elle ajoute quoi cette édition ? 

Et bien pas moins de 16 nouveaux titre a dévorer, enfin esquiver. Oui, le jeu est généreux en contenu sachant que l’on retrouve des compositeur de jeu tels que Ninja Gaiden, Battletoads, …

De quoi plaire au maximum de monde. 


Finalement, Everhood n’est pas le titre que tout le monde appréciera. Mais si vous lui laissez une chance, le titre pourra vous séduire autant par sa narration prenante même si maladroite par moment. Que par la bande son qui le compose. Si vous êtes en manque de Challenge et de titre psychédélique à la Undertale, on ne peut que vous le conseiller.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici