Test – Sand Land

0
333

Alors que l’auteur qui a bercé mon enfance et ma vie d’adulte, Akira Toriyama, disparaissait. Sa derniere oeuvre passait sur Disney Plus avec en plus une annonce d’un jeu tiré de cet univers : Sand Land. D’une maniere, un peu de lui restera a jamais aupres de nous. Et dans cette optique, j’ai été super heureux de pouvoir tester Sand Land comme un dernier hommage a l’auteur qui a fait une grande partie de celui que je suis actuellement.

Pas si nouveau que cela. 

Sand Land est parut chez nous en 2002 dans un tome unique. Une petite aventure qui tenait en un tome unique qui a vu par la suite son adaptation en anime sur 13 épisode. Donc oui, difficile de base d’imaginer un jeu tenant sur si peu de contenu. Et pourtant, Bandai Namco nous offre une adaptation assez fidele au matériaux de base. Car oui, le jeu a subit divers liberté pour ne pas être une simple ligne droite.

Du coté de l’histoire, on va retrouver Rao, un Sherif qui a un passé assez sombre qui va allez s’associé au démon pour une unique raison : Offrir de l’eau a tout le monde. Car dans le monde de Sand Land, une seul personne possede toutes l’eau et la vend a un prix excessif. Le roi. On retrouvera donc dans notre aventure Rao, Bellzébub et Thief parcourant de désert a la recherche de la source d’eau secrete.

Pour ce faire, vous aurez droit a divers véhicule repris en partie de la série. On retrouve par exemple la jeep de Rao qui fera place a un Tank. Tout comme dans l’anime. Car on suivra chaque séquence marquante sans plus. Le fait d’avoir fait un Action RPG du titre est une assez bonne idée, car on est sur de grande carte ouverte avec pas mal de quêtes et quêtes secondaire. Le tout offrant de l’XP avec des arbre de talents. Mais aussi du loot pour vos véhicules. Chose a ne pas mettre de coté car cela sera central au affontement.

Le bémol viendra surtout que la carte est un peu sur exploité dans les divers loot et coffres a obtenir. Au point que si vous voulez avancer dans l’histoire, vous en abandonnerez énormément sur votre route.

Manque de Punch…

Le bémol viendra des phases a pied. Car vous pourrez aussi combattre avec Belzé a coups de poing. Mais la lenteur global et le manque de fluidité donne a l’ensemble un coups de lenteur. Dommage car c’est assez amusant de pouvoir aller en véhicule contre divers ennemis puis sortir et finir a coups de poing.

Idem pour les phases d’infiltration, le tout manque un peu de profondeur et de difficulté ce qui les rend juste somnolante au possible. On en vient a redouter la prochaine infiltration tant ce n’est pas le point fort du titre.

Les phrase de combats en véhicule par contre sont une réussite totale même sans difficulté. Il vous suffira bien souvent de tourné autour des ennemis pour ne pas subir de dégats. Mais cela n’empeche pas le plaisir de trouver les failles des ennemis a chaque moment. L’utilisation des angles morts, le fait de devoir utiliser une bute pour tiré en l’air,… Tout est la pour rendre les combats interessant. Et surtout collé a l’anime qui utilise les meme mécanique.

Finalement, oui Sand Land est un bon jeu. Il ne va pas totalement au bout ce ces idées de gameplay. Mais a l’audace de mélanger des styles et offrir une histoire prenante qui n’est pas dénaturé par le média utilisé. Les fans de l’anime seront heureux de voir que le studio a respecter a la virgule chaque situation. Le titre a énormément a offrir et vous tiendra de nombreuse heures. Si vous êtes fan des oeuvres de Toriyama. On ne peut que vous le conseiller les yeux fermé.