Test – Shin Megami Tensei III Nocturne HD – Old but gold !

0
147

Si on sait qu’un Shin Megami Tensei V doit arriver sur Switch, Sega nous offre un remaster HD d’un des épisodes les plus cultes de la série. Si initialement le titre était paru en Europe sous le nom de Lucifer’s Call sur PlayStation 2. Il est officiellement le 3e opus de la saga. Voyons ensemble si cette version rend hommage aux matériaux de base !

(Nous avons testé le jeu sur PS5 dans sa version PS4. Donc on ne parlera pas des temps de chargement.)

Un Tokyo sombre et vide. 

Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster de son nom complet est assez difficile a dire tout comme il est difficile d’en venir à bout. On parle ici d’une franchise de RPG assez hardcore qui fut à l’origine des Persona. Shin Megami ayant eu un spin-off parlant d’étudiant offrant une autre vision du premier titre qui aura par la suite aussi droit à un spin-off qui sera nommé Persona. Ce qui fait que maintenant on se retrouve avec deux séries complètement différentes.

Si la Saga Persona est très colorée et avec pas mal d’humour, SMT est l’opposé. On est plus dans un monde totalement post apo ou l’humanité a été réduit a néant. Dans SMT III on y incarne un étudiant qui sera transformé en Mi-Demon afin de pouvoir retrouver ces camarades et aussi faire face au danger du monde.

En parlant de monde, celui-ci se limite à un Tokyo détruit et renfermé sur lui-même formant une sphère. Sauf que les démons ne sont pas les seuls dans la partie. On retrouvera des factions qui vont tout faire pour mettre la main sur un grand pouvoir.

Car oui, vous n’êtes pas la juste, car c’est le chaos. Une entité est présente au centre de la map demande de l’énergie pour offrir au plus puissant le pouvoir de remodeler le monde a son image. Votre but à vous sera de prêter main-forte à un homme mystérieux qui vous suivra durant toute votre aventure.

J’ai mal !

On ne va pas se mentir, SMT III est difficile, s’il reprend les mécaniques classique de RPG au tour par tour, on retrouve tellement de faiblesse et de force dans les types des monstres que l’on doit avoir une équipe polyvalente à tout moment. Pour ce faire, vous aurez droit au grand classique de la série. À savoir le recrutement de monstre, la fusion et la femme de niveau.

Du côté du héros, vous pourrez assimiler de nouveau pouvoir au cours de votre aventure changeant totalement vos stats et pouvoir en fonction de ce que vous vous équipez. Ce qui aura un avantage certain par moment, mais vous demandera de fouiller tout le jeu pour mettre la main sur toutes.

Graphiquement, le titre a subi un joli petit lifting qui le rend passable sur les consoles actuelles. Mais a surtout droit a pas mal de nouveau contenu comme des DLC qui n’était pas inclut dans notre version de base ou dans celle japonaise. Mais aussi de nouveau choix de difficulté comme un mode facile. Attention, facile selon SMT III ne vous épargnera pas de quelques défaites, il est certes plus facile, mais garde les règles de type de base des monstres. Donc si vous avez une équipe full dégâts physique face à un monstre qui lui a une défense totale… Vous allez juste pleurer.

Finalement, SMT III est un titre que l’on se doit de faire si l’on est fan de la saga ou de JRPG à l’ancienne. Le titre est complet et vaste. Mais il offre aussi une histoire prenante et adulte loin de ce qu’offre la saga Persona. Dans tous les cas, il vous fera attendre un peu avant la sortie de SMT V !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici