Test – Forza Horizon 5

0
274

Quand Microsoft veut emmener les joueurs en voyage, le studio sait y faire. Avec une saga qui date de quelques années et qui semble ne pas vieillir Forza Horizon a toujours ete le must des jeux de course arcade avec des paramettre permettant de satisfaire même le plus exigeant. Cette fois-ci, Forza Horizon 5 nous conduit au Mexique ! 

Voyage voyage…

Après un Forza Horizon 4 qui s’il malgré les intégrations de nouvelle mécanique avait eu du mal à satisfaire pas mal de joueurs. La faute à l’Angleterre et ce paysage trop peu diversifié. Ce qui est maintenant chose corrigée avec pour destination le Mexique. Saufs que voilà, dans les anciens Forza Horizon, nous étions l’outsider le petit débutant qui doit faire ces preuves. Dans FH5, c’est l’inverse, on démarre en tant que super champion et avec un accès à tous les passe-droits qui vont avec. Un choix un peu déroutant tant on n’a pas cette sensation de gravir des échelons. Et donc, moins cette sensation d’accomplissement car on est le champion même dans les défaites….

Pour le reste, on ne change pas trop la formule. On est invité à participer à toutes les courses possible et inimaginable. Car bon, il faut conservé notre titre de champion. Pour évoluer cette fois-ci, il faut accumuler des points via des défis, des scénarios ou des courses. Cela aura pour but de faire avancer l’histoire et aussi ouvrir de nouvelle zone de course. Ce qui est à noter, c’est que chaque nouvelle zone donne droit à une mission de découverte afin d’apprendre sur le tas la zone que l’on visite. Une belle façon d’apprendre à maitriser les futurs tracés de course.

Dans l’optique de non-frustration, on regrette que le challenge d’évolution soit quasi nul. Que l’on gagne ou perde une course, on obtiens des points. Là où vous trouverez surtout votre bonheur c’est dans la masse de contenu avec pas mal de contenus. Voir trop de contenu. on se perd rapidement à ne plus savoir quoi faire tant il y a de possibilité.

Sans oublier Horizon Arcade qui proposera de son coté encore plus de défis à n’importe quel moment de la journée. Autant dire, que vous ne saurez pas ou en donner du volant.

Elle est belle ma 4L…

Forza c’est un peu la vitrine tech de Microsoft. Demandez à n’importe qui quelle est les plus beaux jeux de la Xbox, vous aurez dans 80 pourcents du temps la réponse : Forza.

Et autant dire que cet épisode sur PC où Xbox Series X est un des plus beaux jamais vus du genre. Alors oui, il faudra faire un choix, la qualité avec un 4K à 30 Fps où performance a 4k 60 Fps. Dans un des cas vous aurez la meilleure vitrine du genre. Dans l’autre cou sacrifiera un peu de qualité pour avoir le jeu le plus fluide possible. On n’est certes pas sur le plus beau des décors fauté a la taille monumentale du titre. Mais on notera que les véhicule rende a la perfection. On n’a jamais vu autant de détail sur des véhicules avec autant de personnalisation possible. Un must de du custom.

Ajoutez à ça tous les éléments ajouter en photoréalisme et la météo. Vous avez un titre qui fait depuis toujours mal a la concurrence et qui le sait.

Du coté de la conduite, on retrouve les sensations de FH4 avec quelques améliorations. Donc très propre. Pour ce qui est de l’IA, tout est basé sur est Drivatar. Entendez par là que vous jouerez tout le temps contre les résultats d’autres joueurs. Ce qui déroute au début tant on a l’impression de jouer en multi tout le temps sauf que pas du tout. Et on ne va pas se mentir, c’est assez fun de voir comment se sortent sorte les autres.

Finalement, on dira ce que l’on voudra mais Forza Horizon 5 offre un titre propre et complet qui plaira à tout le monde. Il a quelques défauts, mais dans sa globalité, la totalité rattrape le coup, puis la diversité des décors du Mexique est top pour être dépaysé en 3 courses. On regrettera seulement que l’aspect évolution soit quasi nul. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici