Test – Assassin’s Creed Mirage

0
579

Annoncé comme un DLC d’Assassin’s creed valalalalala. Ubisoft décide de sortir le DLC sous forme de Stand Alone du nom de : Assassin’s Creed Mirage. Une sorte d’épisode bonus hommage au début de la licence tout en modernisant celui-ci. Mais bon être dans l’ombre pour servir la lumière ne risque pas de faire de lui un titre que l’on ne voit pas ? 

Assassin’s creed retour aux sources 2.0

Bon, on ne va pas se mentir, mais quand on a su que l’on allait avoir le contrôle de Bassim dans son passé, on a directement su que Mirage allait nous replonger dans l’époque magnifique de ceux que l’on ne voit pas avec tout ce qu’il y a autour du crédo des assassins. Le titre repompe autant du premier que du deux. Ce qui n’est pas plus mal en soit, car on n’est pas sur un titre braqué sur des mécaniques daté.


Car si graphiquement, on est bien sur un hommage au premier. Une fois la manette en main, on est plus proche des assassin’s creed avant le passage a Origins. Surtout quand on doit se déplacer de part en part de Bagdad.

Le sable de Bagdad. 

On ne va pas se mentir, Bagdad est superbement bien représenté dans le titre. La map est aussi plus petite que les autres épisodes ce qui a permit au studio de se concentrer un peu plus sur les visuels et si les PNJ ne sont pas tous top, les décors eux le sont. Et c’est un véritable bonheur de traverser la map sans perdre 50 ans dû aux lieux trop éloignés. Avoir un titre qui condense tout est une réussite en tout point. Surtout quand on écoute la foule parlé, les chants le matin, les différentes prières. Tout est là pour transporter le joueur. Et un petit conseille, jouer en VO, l’immersion est totale.


Le regard du faucon. 

La ou Assassin’s Creed Mirage s’en sort haut la main est qu’il va pousser, le joueur a plus enquêter. Offrant plusieurs possibilités de résoudre une situation. Entre le marchandage, le soudoiement et autre. Bassim a un panel de possibilité folle.

Surtout que l’on retrouve aussi une nouvelle mécanique avec la concentration d’assassin qui permet a Bassim de venir a bout de plusieurs ennemis en une fraction de seconde. Une nouveauté que l’on a adoré abuser.


Pour le reste, on retrouve ce que les derniers AC ont apporté. Un système de loot d’équipement que vous pourrez améliorer et les arbres de compétences rendant Bassim plus mortel que jamais.


Finalement, Assassin’s Creed Mirage est pour moi un retour aux sources qui confirme une chose. Ubisoft sait encore faire de bons jeux sur la licence AC. Mais devrait prendre plus exemple sur celui-ci. Compter 30 h pour le 100 pour cent s’vous en ennuyer une seule seconde. La ou les autres vous en auraient demandé 200 avec une grande répétitivité. Donc à voir ce que vous préférez. De notre côté, on ne peut que le conseiller. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici