Test – Goldorak Le Festin des Loups

0
271

On le présente plus. Le méca le plus connu au monde se voit enfin offrir un jeu qui va permettre a tout le monde de faire des Fulguro poings à tout-va. Goldorak, Le Festin Des Loups est enfin disponibles et c’est à Microids que l’on doit le titre. Bon, après on parle d’un méca que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

Goldorak le grand…

Goldorak, c’est un peu la licence que personne ne voulait adapter tant l’univers, le personnage etc. rendait la tache compliquée. Et pourtant le petit studio français derrière a décidé d’y aller. Endroad nous offre leur adaptation de l’animé avec leurs visions.

On retrouve donc nos héros pendant l’arc du Festin des Loups. Donc oui rien d’original et inédit, on est en terrain connu. On retrouve donc Duke Fleed prince d’Euphor au moment de la destruction de sa planète. Condamné, il doit fuir afin de préparer sa vengeance avec une machine antique du nom de Goldorak. Seul arme prête a aidé l’humanité face au Végas voulant conquérir la galaxie.

On ne retrouve donc rien d’original ici, le studio a préféré se tenir à du connu et adapté l’univers fidèlement. Jusqu’a la narration. Ce qui est fou, c’est que les bruitages sont les mêmes que la série et que le titre est totalement doublé et en français aussi !!! De plus, le fait d’avoir droit à la bande son officiel fait que l’on est totalement pris par le jeu.

Bon si les fans sont totalement en transe. Qu’en est-il du gameplay ? Car oui, c’est un peu ce qui nous intéresse ici. Et bien, on est sur un beat them all assez exigent mixé a du shoot them up en vaisseau et parfois un rail shooter… Oui… 3 gameplay différents. Et il le fallait tant que l’anime de base mixe déjà tout cela.

… Le grand Goldorak !!

Le mélange de gameplay est prenant, car il aide à casser le rythme du titre et permet de temporiser entre différents moments importants du jeu. D’une part, on retrouve un Beat them all assez classique ou l’on va fracasser nos ennemis avec toute la puissance de Goldorak. Le tout avec une petite dose de difficulté bien dosé, car les ennemis ne demandent pas uniquement d’être frapper en boucle. Certains demanderont de faire divers combos pour en venir à bout.

Ajoutez à cela un gameplay dans le ciel reprenant les mécaniques des shooter classique. C’est peut être la partie la moins réussie du titre, car on ne fera rien que shooter à tout-va sans rien faire d’autres. Autant dire que cela change du petit open world que le jeu propose de base.

Et finalement, il vous faudra aussi collecter divers matériaux au fil de votre aventure afin d’améliorer Goldorak et ces équipements. Chaque carte offrant son lot de nouveauté, on prend un réel plaisir a personnalisé notre robot.

Graphiquement, le jeu n’est vraiment pas une claque. Mais on reprend la patte graphique de la série et le tout est cohérent. C’est assez joli dans son ensemble et les fans ne diront pas le contraire. Ce n’est pas le jeu de l’année, mais un bel hommage !

Finalement, Microids a réussi son pari en choisissant le studio derrière le jeu. Et nous offre le meilleur des titres Goldorak. Une fidèle adaptation qui ne dénature pas le matériau de base. Et espéreront le, une suite encore meilleure dans le futur. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici