Test – Twin Mirror

0
147

On connaît tous DONTNOD pour la série Life Is Strange, une série qui aura marqué un tournant des jeux narratifs. Mais c’est aussi devenu la marque de fabrique du studio, créé des jeux d’aventures narratives qui transportent le joueur et impacte les actions de celui-ci à tout moment. C’est ainsi que le studio nous propose Twin Mirror. Un jeu narratif et interactif dans la grande série des dramas. Ici, pas se forma épisodique mais un one shot assez risqué.

Dans la peau de Sam. 

Twin Mirror nous proposera de suivre l’aventure de Sam Higgs, un journaliste qui revient dans sa ville natale due à des évènements tragiques. Même ville où il est mal vu depuis qu’il a conduit à la fermeture de la mine et donc la perte de travail d’une partie des habitants. Entre cela et des histoires d’amour qui finissent mal, vous vous retrouver à la veiller de votre meilleur mais ou la tension est palpable.

Vous rencontrerez dès le début pas mal de personnage qui vous suivra tout au long de l’aventure et où vous en apprendrez de plus en plus sur eux. Car à ce moment-là, une partie du jeu commence. Vous allez enquêter sur la mort de votre ami.

Comme dans tout drama qui se respecte. Rien ne se passe comme vous l’avez imaginé et vous allez vous retrouver on ne sait comment dans votre chambre d’hôtel avec une gueule de bois et du sang sur vos vêtements. Et c’est ici que l’a sarrette pour l’histoire. Car tout le reste ne serait que spoil.

On avance et on fait des choix. 

Ne vous attendez pas à une refonte du genre. Le studio a gardez-le striqué minimum. Vous allez devoir parler, beaucoup parler pour découvrir de nouveaux lieux et ainsi de suite tout en recomposant le puzzle des évènements.

Pour reconstruire les évènements, le jeu proposera le palais mental. un endroit où vous pourrez lier vos indices et reconstruire les évènements. Une mécanique plutôt sympa mais qui reste très basique. Le reste du temps, vous allez discuter et revenir sur vos pas pour découvrir divers indices.

Cependant, le titre aurait pu s’arrêter là et nous offrir une aventure mélangée à diverses enquêtes. Mais non, on retrouve aussi notre alter ego. Un peu comme votre opposé, celui que vous auriez aimé être. Et autant dire qu’au début on le trouve assez amusant. Mais rapidement, celui-ci devient envahissant voire trop présent.

On se retrouve donc avec un héros qui est tourmenté avec lui-même et son passé. Twin Mirror regorge de bonne idées, mais ne les place pas souvent au bon endroit ou se retrouve trop souvent à forcer le joueur. Ce qui est dommage tant l’histoire qu’il raconte est vraiment bien construit et prenante.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici