Test – Werewolf The Apocalypse Earthblood

0
105

Test réalisé avant l’incendie de OVH, les images seront remisent plus tard. 

Les adaptations de JDR ne manquent pas, et ce dans tout les styles. Et Cyanide la comprit. c’est pourquoi le studio nous propose Werewolf : The Apocalypse. Si initialement, le titre était prévu pour Focus Home, le rachat du studio a tout bousculé pour offrir la licence a Nacon. voyons si le coup était gagnant ou non…

Baladons-nous dans les bois…

Werewolf : The Apocalypse Earthblood se déroule dans une époque moderne ou les lycan combattent le Wyrm. Pour la faire courte, les loups-garous représentent Gaia et se battent contre une entité qui veut mettre à mal les ressources mondiales en les puissants à outrance.

C’est dans ce cadre que notre personnage du nom de Cahal va se mettre à combattre une mégacorpo du nom de Endron. Voilà voilà. C’est le pitch rapide du titre. Sauf que rien ne se passe jamais comme prévu et votre vie personnelle va se mêler à tout cela et crée des conflits évitables de base.

Un poil daté. 

La narration étant fort caricaturale, on aurait au moins espéré que le studio mise tout sur les graphismes et le gameplay. Sauf que voilà, le titre étant sur tous les supports next gen compris, on s’attendait à une petite claque du côté des doubles A. sauf que le titre n’est pas beau et utilise le clonage d’éléments de décors à l’infini.

Il représente a lui seules pas mal d’erreurs de débutant a ne surtout pas commettre dans la création d’un titre. Il est rigide, pas mal vide, clone tout le contenu, les textures sont passables… On est loin d’un titre sexy et agréable.

Sans oublier que les modèles en vidéo et en jeu sont totalement différents. Cela perturbera pas mal tout le monde. Heureusement, les effets visuels sont agréables et lisibles en combat. Sans oublier que la BO du titre est une bonne petite claque agréable.

Le mélange de Beat’em up et d’arbres de compétence est cependant une bonne idée. Cela est dommage que le reste du titre ne lui rende pas hommage. Avec un titre tiré du JDR du même nom, on aurait bien voulu un titre plus complet et plus prenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici